dimanche 21 juin 2015

Malgré tout, par bribes


Voilà,
les rêves de la nuit qui se dissipent confusément quand la fétide odeur d'haleine persiste au petit matin,
les poèmes imaginés, simplement imaginés qui se sont oubliés dans la paresse ou la procrastination, ou bien qu'on a laissé s'ensevelir sous le poids des jours saturés de trop mesquines tâches,
les dessins qui ne sont pas apparus parce que la main était trop malhabile,
les histoires les événements qu'il semblait alors si nécessaires de relater, (mais les mots venaient toujours à manquer),
bref le souvenir de tout ce qui au bord du possible s'est perdu ou ne s'est pas accompli
parfois ressurgit au détour d'un couloir ou sur un quai de gare, comme si, dans les déchirures dont les murs du quotidien gardent les traces comme autant de blessures et de cicatrices,
ce qui n'avait pu se dire se donnait à voir, malgré tout, par bribes.

1 commentaire:

  1. what happens to the other lives we imagined but did not live...do they continue living somewhere else through someone else...? some thoughts and images can be very provocative when there is as much concealed as is revealed...very nice....

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir