mardi 10 décembre 2013

La fontaine de Takis

Le bassin de Takis, Esplanade de la Défense

Voilà
l'aurore.... Il pouvait donc y avoir une aurore encore dans cette ville. Presque oublié que ce fut possible. C'était beau. Comme cela tranchait avec la morne et affligeante sensation que la foule morose entassée à ces heures dans le métropolitain, n'était qu'un bétail humain asservi au salariat. D'un coup, juste à cause de ce jour naissant à la lumière, à cette lumière là au cœur de l'hiver, la réalité semblait tout à fait neuve et changeante. Cela existait et plus jamais ne serait semblable. Voir cela, il était possible de voir cela. Et ainsi se sentir vivant. Au monde. Malgré l'attaché-case et le costume étriqué.

2 commentaires:

  1. C'est "avant" au pire "au début", tout est encore possible ce jour-là; avantage indiscutable de l'aube sur le crépuscule.
    Mais le voit-on comme ça, le voit-on tout court, quand on coince son sandwich dans l'attaché-case?

    RépondreSupprimer
  2. en fait c'est beau juste parce qu'il y a une putain de pollution sur cette ville

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir