jeudi 22 septembre 2011

Le facteur au long cours

Le facteur au long cours
Voilà
tombé il y a quelques jours par hasard sur un documentaire de Patrick Soulabaille relatant l'incroyable aventure d'un postier, Alain Maignan qui, après avoir économisé et cumulé ses congés non pris, a choisi de s'embarquer pour un tour du monde sans escale, sans assistance en solitaire à bord du Schooten un bateau de plaisance de 10 mètres. Il s'est filmé tout au long de ce périple de 185 jours qui l'a fait passer par le pot au noir, l'Ocean indien, le sud de l'Australie, Le cap Horn, et retour par l'Atlantique. Incroyables moments de solitude, de presque perdition tout seul face à la violence des éléments. Tous les incidents de bord, les dysfonctionnements qui prennent dans une telle situation des proportions considérables : infiltrations, voiles déchirées, radar déficient au milieu des icebergs, pilote automatique cassé. Rien ne nous est épargné des moments d'effroi et de vertige de trouille intense et de perdition qui submergent sur ces océans qui peuvent l'engloutir à tout instant, cet homme courageux obstiné et audacieux qui va jusqu'à l'extrême limite de ses forces pour vivre son rêve et se mesurer au monde. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir