mardi 6 septembre 2011

Des couleurs sur le gris du jour

Voilà
chercher au gré du hasard au cœur du banal un je-ne-sais-trop-quoi de caché qui pourrait donner un sens au chemin parcouru. Puis apparaît quelque chose qui va devenir une image. La capturer, sans trop savoir ce qu'il est possible d'en tirer. Une vague idée cependant suit déjà son cours. Elle légitime la dérive, justifie l'errance. Ce besoin, ce terrible besoin d'Apparition, je ne peux m'y soustraire. Et tant pis si je suis un être improductif. L'esprit du papillon me dit où poser mon regard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir