dimanche 20 juin 2021

Leurs Noms

Voilà,
cette semaine j'ai joué dans un théâtre situé juste en face de l'immeuble où, un sinistre jour de janvier 2015, s'est produit le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, perpétré par des fanatiques islamistes. Il y avait là, Cabu, (76 ans) dessinateur, Charb, (47 ans) dessinateur et directeur de la publication, Tignous, (57 ans) dessinateur, Honoré, (73 ans) dessinateur , Wolinski, (80 ans) dessinateur, Bernard Maris, (68 ans) économiste et chroniqueur, Mustapha Ourrad, (60 ans) correcteur, Elsa Cayat, (54 ans) psychanalyste et chroniqueuse, appartenant au journal, mais aussi, Frédéric Boisseau, (42 ans) un responsable des opérations de la société Sodexo chargée de la maintenance dans l'immeuble, qui fut la première personne tuée lors de cet attentat Michel Renaud (69 ans) invité de la rédaction, qui était venu de Clermont-Ferrand pour rendre certains de ses dessins à Cabu,  Franck Brinsolaro, (48 ans) le premier policier tué officier du service de la protection — le SDLP — chargé de la protection personnelle de Charb abattu en même temps que lui, Ahmed Merabet, (40 ans) le second policier tué, gardien de la paix du commissariat du onzième arrondissement, blessé puis assassiné sur la voie publique après avoir tenté d’empêcher la fuite des tueurs. Une fresque réalisé par C125, dont j'ai déjà photographié des travaux, ici et aussi là a été réalisée sur l'immeuble où a eu lieu la tuerie. Elle est recouverte d'une plaque de plexiglass pour la protéger des dégradations, car il existe encore à Paris nombre de crétins pour penser que ces victimes méritaient bien leur sort. Sur un autre mur, les anges de Raphaël on la tête de Cabu et Wolinski et boivent un verre ensemble. J'ignore quel est l'auteur de ce collage. (Linked with Sami's monday murals)

11 commentaires:

  1. un véritable "cataclysme" et je suis toujours CHARLIE.

    J'espère que tu as eu beaucoup de plaisir à jouer !

    RépondreSupprimer
  2. Even from an american perspective -- that is, from a country where massacres occur constantly -- the Charlie Hebdo event seemed particularly tragic and also brutal. However, we experience so many mass shootings that mostly there aren't, can't be, commemorations. We suffer it over and over anew and never learn anything.

    best ... mae at maefood.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  3. ...as Mae say, this country is awash with shooting, I have become numb to it all.

    RépondreSupprimer
  4. I remember the day this happened. In the states we seldom get news like this, but the Charlie Hebdo event actually made our news. I was very moved by this and even created a piece of art to commemorate it. Such a tragedy. It's nice to see this memorial to these people who died that day. That was a wonderful find.

    RépondreSupprimer
  5. It´s very sad, but.... I tried to read your post without google translate and was back in school.
    Those numbers. Why? So complicated! For #80 I have to.. I remember #99 with "horror". You multiply, then add. Boooy. I was at train station. People talking, noises and then the numbers came up via speaker.
    Nada. I just didn´t understand! Which train, where, when??? (Luckily I had French "family" with me).
    Sorry, not the point, but you just brought me back with the numbers to when I was 14. An easy number in French, still.

    Great mural, great tribute and thank you for the history-lesson.

    RépondreSupprimer
  6. It was a particularly horrible event.

    RépondreSupprimer
  7. It was a tragic attack. So wonderful that those who died have been no honoured with a beautiful mural. Glad it's behind Plexiglass to keep it safe. Thanks for participating in Monday Murals Arnaud.

    RépondreSupprimer
  8. Thanks for sharing this, Arnaud. A tragic event, but a great mural to commemorate those lost.
    The angel mural is great too - a clear reminder that nothing was gained by those ruthless actions.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires a été activée. Les commentaires ne seront publiés qu'après approbation de l'auteur de ce blog.

Publications les plus consultėes cette année