jeudi 11 mai 2017

Se changer en musique


Voilà,
J'ignore d'où viennent les ténèbres, je crois cependant qu'elles proviennent du même endroit que la lumière, et je crois aussi qu'elles s'abattent parce que nous les laissons le faire. Je crois qu'il est difficile de chercher la lumière, souvent très difficile, et je crois aussi que personne ne va la chercher à notre place. Ni Dieu, ni Jésus, qui aurait peut-être mieux fait d'être femme car le monde en aurait été différent et meilleur [...] Si nous ne nous mettons pas en route nous-mêmes, la vie se tarit. Nous devons vivre pour triompher de la mort, c'est la seule chose que nous puissions faire. Si nous vivons comme nous le pouvons, et si possible un peu mieux encore, alors la mort ne nous vaincra jamais. Nous ne mourrons pas, nous deviendrons simplement autre chose. Je ne connais pas les mots qu'il faut, je veux dire, pour décrire ça. Peut-être nous changerons-nous simplement en musique. Jon Kalman Stéfansson in "Le cœur de l'homme"


2 commentaires:

  1. Aucun commentaire sauf un. J'ai désensommeillé l'ordi pour aller à kwarkito, pour lire et voir. Pour mon bien aujourd'hui ! Je ne crache pas sur les liens puisque l'un d'eux m'a amené à toi. Mais je tâche parfois, au cœur du quotidien, d'aller à quelqu'un pour lui, de conjurer la Toile. Peut-être pour me retrouver : affronter ma condition. LA condition. Etre tous tout seuls ne veut pas dire être ensemble et vice-versa, mais l'essentiel de notre passage consiste dans l'entre-deux. Oui, hors-sujet, pas un commentaire, plutôt un mot après avoir juste après avoir ravivé l'écran.

    RépondreSupprimer
  2. En écoutant cette superbe musique mon corps s'est redressé; un pas vers cet autre chose?
    Merci.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir