samedi 25 février 2017

Dans la Muqueuse du Sommeil


Voilà,
des mondes émergent de l'infra-nuit, des yeux paysagent et babouinent dans la muqueuse du sommeil. Vieux chiens au regard torve, qui glaçaient autrefois les enfants d'effroi, à présent les araignées vous ont mangés. Je les devine qui se crocodilent sous les lichens crabent dans les mousses, ou se dissipent dans le soyeux dessin d'une aile de papillon. Songeant aux temps obscurs où ils n'étaient que larve ou pourriture, les amants se murmurent de tendres obscénités. Le printemps darde sur les tiges. Mords ma chair je te l'offre please mange ma prière.

5 commentaires:

  1. Magnifiques et troublants - texte et image !

    RépondreSupprimer
  2. Krääk… what is this.. entrails? But the photo is beautiful.

    RépondreSupprimer
  3. Mon Dieu! I would not like to be in your dreams... Seriously, I do very much like the image.

    RépondreSupprimer
  4. Eh c'est pas de moi ça ? Ah non. C'est vrai, c'est de toi.
    Merci so much

    RépondreSupprimer