dimanche 2 octobre 2016

Regard Moderne, rue Gît-le-Cœur


Voilà, 
elle n'aura plus le même charme, la rue Gît-le-Cœur, maintenant que Jacques Noël son libraire, que l'on voit sur la photo s'est fait la belle. Hier soir, une rose était accrochée à la devanture de la librairie "Regard moderne". C'était, avec la salle de cinéma où j'ai vu autrefois le film de Peter Brook, "rencontre avec des hommes remarquables" et aussi "La peau" de Liliana Cavani d'après le roman de Malaparte ce qui restait de l'esprit bohème de cette rue. En face de la librairie, l'hôtel où descendaient les écrivains de la Beat Generation, est devenu un établissement de luxe. J'aimais l'incroyable capharnaüm de cet endroit si singulier. 


Il y a quelques jours encore, alors que j'allais voir un film à côté, il était là à lire sur son pas de porte en fumant une clope. Que va-t-il advenir de tous ces trésors ? Sans doute ce lieu va-t-il à son tour, lui aussi disparaître.

4 commentaires:

  1. No doubt, my friend. I watched many similar places in San Francisco become fru fru places for polluted coffee...

    RépondreSupprimer
  2. et je suis sure que si tu lui demandais un bouquin il le trouvait tout de suite dans ce capharnaüm !
    dommage que tout s'efface d'un coup de temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui de ce point de vue il était assez étonnant. je connais un autre qui a une boutique dans le même genre. nettement plus grincheux quant à lui

      Supprimer
  3. Siempre mágico entrar en este blog, mitad
    fotográfico, mitad literario, bello, hermoso.
    Saludos.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir