mercredi 23 mars 2016

L'Esprit de l'escalier


Voilà,
je me souviens d'une certaine piscine l'été passé. C'était mon dernier après-midi. J'étais content d'être là et en même temps j'en avais marre d'être seul. Comme je m'ennuyais, je photographiais des reflets, en fait je photographiais un peu n'importe quoi. Kafka a noté dans son journal : "il est impossible de voyager – et même de vivre – sans prendre de notes ! Sans cela le sentiment mortel de l'écoulement uniforme des jours est impossible à supporter." Cette impression je la partage et c'est sans doute ce qui m'amène à poursuivre ce blog. Et qu'importe si les pensées et les images que je convoque pour surseoir cette inquiétude n'ont pas forcément la fraîcheur du jour. Il m'arrive souvent d'avoir ce qu'on nomme "l'esprit d'escalier". 

3 commentaires:

  1. i do like this intriguing photograph of the reflection and the figures somewhat obscured, and like you i cannot go someplace and not make notes, take photos, observe what is to be observed and note the effect of the place and people on me...

    RépondreSupprimer
  2. une vieille chanson qui revient pour Bruxelles meurtrie !
    j'aime bien l'image "escalier" et les différentes couches
    "d'ennui" ! la photo n'est pas ennuyeuse pour celui qui la
    regarde

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir