vendredi 5 septembre 2014

Évolution


Voilà,
3,2 millions d'années séparent ces deux silhouettes. Peu de choses somme toute au regard des 185 millions d'années passées sur terre par les dinosaures. Mais la rencontre entre la jeune visiteuse et la représentation de Lucy l'australopithèque me touche et me perturbe. La conscience le langage l'élaboration symbolique, la volonté de transformer le monde - qui sont paraît-il, avec - entre autres je résume quand même un peu - la cruauté et le besoin de s'inventer des dieux, ce qui distingue l'Homme des autres espèces - en quoi étaient-ils donc si nécessaires à la Nature ? On peut quand même bien se poser la question, non ? Et quel avenir y a-t-il pour une forme d'intelligence aux pulsions devenues si destructrices tant à l'encontre de ses semblables que de son milieu naturel ? Cette silhouette des aubes de l'humanité rappelle aussi qu'en ces temps l'espérance de vie était si faible que la terre n'était peuplée que d'enfants et de ce qu'on appelle aujourd'hui des adolescents... Nos ancêtres qui ont fabriqué des outils en silex, chassé des bêtes sauvages et laissé leurs empreintes sur les parois des cavernes avaient donc l'âge de ceux qui aujourd'hui demeurent vautrés devant la télévision ou leurs consoles de jeux en se goinfrant de coca et de corn flakes... Bon, eh bien je crois que pour ce soir, j'ai donné mon maximum.

6 commentaires:

  1. Oui on peut vraiment se poser la question À quoi ça sert à la nature de produire des créatures qui la détruisent. Ça ressemble à du masochisme. En tout cas au bout du compte j'ai bien ri et ça, ça ne sert à rien, mais ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
  2. i like the photo very much, i like the questions you ask too...

    RépondreSupprimer
  3. Que de questions pertinentes!
    Si je suis persuadée que la Nature n'a nullement besoin de l'Homme, tes autres interrogations me laissent aussi perplexe que toi...

    RépondreSupprimer
  4. Como siempre, una reflexiones acertadas.
    Un abrazo

    RépondreSupprimer
  5. selon plusieurs études, il ne reste plus beaucoup de temps. L'homme va se détruire lui même et bon débarras.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir