jeudi 15 mai 2014

A l'abandon


Voilà,
un jour je me suis retrouvé là, dans cette gare fantôme, gigantesque, perdue dans la montagne. Des gens avaient eu des grands projets pour cet endroit. Et finalement rien ne s'est passé comme prévu. L'Histoire a balayé des rêves d'ingénieurs, d'architectes, de planificateurs. Des rêves de grandeur. Ne restent désormais que des ruines et des épaves, sur lesquels des promoteurs immobiliers et des spéculateurs ont envisagé d'autres projets. Peut-être se sont ils réalisés depuis. Je n'ai pas trop suivi l'affaire comme on dit aujourd'hui. Pas plus que je n'ai pas pris la mesure du temps qui s'est écoulé entre le moment où cette photo a été prise et celui où j'écris ces lignes. Une chose est sûre : les gares abandonnées ont quelque chose d'effrayant pour moi. Elles me rappellent ces destinations vers lesquelles, en un temps pas si lointain, convergeaient, traversant toute l'Europe, des convois remplis d'hommes destinés à l'abattoir. 

2 commentaires:

  1. je ne veux pas penser à ces choses là ! j'aime les gares d'aujourd'hui, Paris ou Lyon ! tous ces gens qui bougent ! j'arrive toujours à l'avance
    pour les regarder ! j'ai vu il n'y pas si longtemps une vieille gare avec tous ces vieux trains ! j'ai trouvé cela très beau ! de la 1ère à la 3ème classe....
    bon dimanche kwarkito !

    RépondreSupprimer
  2. I really love this old photo. Bonjour de Montreal, Canada.

    RépondreSupprimer