samedi 23 février 2013

Cadaquès

Cadaquès, Janvier 1991
Voilà,
entassés dans la Trabant verte de Anne, On était allé faire un saut à Cadaquès. La guerre du Golfe venait juste de commencer, et on en ignorait encore l'issue. Mais on avait conscience que quelques chose était en train de changer. De toute façon, elle était lointaine, mais cependant fascinante sur les écrans de télévision qui nous en renvoyaient des images verdâtres aussi abstraites que de la vidéo expérimentale. A Béziers, ville bien raciste, les maghrébins redoutant d'être assimilés à ceux dont on bombardait le pays ne sortaient plus le soir par crainte de se faire agresser. La vie semblait absurde. Il y avait quelque chose d'incongru à jouer une pièce de Molière en ces temps obscurs et tourmentés. Mais cette absurdité nous rendait joyeux, car au moins il se passait quelque chose qui venait contrarier le cours ordinaire des événements. Nous ne soupçonnions pas que c'était là, le commencement d'un chaos qui depuis ne cesse de se propager dans tout le monde arabe. Cet après midi d'hiver, le petit port de pêche offrait un contraste déconcertant. Tout y était si lent, si calme, presque évanescent. Après une longue promenade dans les ruelles désertes, et avant de repartir nous étions allés prendre un verre dans ce café où il n'y avait pas foule. Je me souviens avoir dit en plaisantant à Frédéric, que j'allais essayer de faire une photo "façon Libé".... Nous étions alors bien désinvoltes plutôt moqueurs et nos soucis d'une autre nature...

2 commentaires:

  1. Hola, amigo!!!

    Muchas gracias por visitar mi blog, es un gran honor para mi, y por darme la oportunidad de conocer tu trabajo...muy atractivo y creativo!!!

    Un gran abrazo!!! ;)

    RépondreSupprimer
  2. you say you were casual and mocking and only imitating - however there is great portent in this photo. (perhaps that was the thing to imitate?) it does seem revolutionary in its tone. such depth of history. this is a very powerful photo and what you write tells me how much i don't know, not only historically, but how this history has become the current culture, for isn't that always the way? i become frustrated for i want to know/understand, but can anyone from the other side ever truly know?

    xo
    erin

    RépondreSupprimer