vendredi 22 février 2013

Démocratie

Boulevard St-Michel 2013
Voilà,
sous certaine latitudes, le mot désigne quelque chose qui relève encore de l'espérance, un idéal pour lequel on se bat encore et pour lequel l'on meurt parfois, quoique en général ces aspirations finissent souvent sous le joug de dictatures religieuses. Ici, c'est devenu une enseigne qui vend des fringues. Peut-être parce qu'on y croit de moins en fait, à la démocratie. Je ne sais pas... J'ai juste trouvé ça étonnant, incongru... Ou peut-être s'est-on résolu à ce que la démocratie soit juste devenue un espace apparent de liberté où la tyrannie de l'argent (qui reste peut-être encore une tyrannie relativement soft au regard de celles qui ensanglantent d'autres régions) peut s'exercer avec cynisme et en toute impunité. Ou peut-être l'image de la démocratie n'est-elle plus que cela : des silhouettes sans corps réduites à une apparence.

2 commentaires:

  1. Qui diable a eu l'idée de lui donner ce nom? Cela semble si complètement absurde.
    Chez nous on ne verse plus de sang pour l'obtenir la Démocratie...juste du fric.

    RépondreSupprimer
  2. Oui... Ce que je trouve incroyable, c'est cette même chose qui me frappe pour certains slogans publicitaires, c'est que cette incongruité ait pu " traverser " les esprits de ceux qui ont participé à cela, tous les maillons de cette chaîne sans qu'il se soit trouvé personne pour dire que tout de même, c'était sacré.
    Tout ce qui était sacré est jeté en pâture, du moment que ça choque, et que ce petit sursaut fera un peu d'attention publicitaire, un peu de fric...
    Cela me fait penser à une scène d'un film, je crois que c'est un Marx Brothers, où ils brûlent les wagons pour faire avancer un train qui tourne en rond

    RépondreSupprimer