lundi 20 août 2012

Just kids


Voilà
J'ai presque fini "Just kids" de Patti Smith. C'est une très belle histoire d'amour et d'amitié entre deux jeunes artistes au commencement de leur chemin. Une histoire de respect et la loyauté qui unit deux êtres qui malgré leurs parcours divergents demeurent l'un à l'autre à jamais liés. Je n'imaginais pas Patti Smith, ainsi. il y a quelque chose de très pur et presque adolescent dans cette écriture qui restitue cette époque de la bohème new-yorkaise de la fin des années soixante et le début des années soixante dix. Les pages sur la fin de Robert Mapplethorpe dont j'avais vu la première exposition parisienne à la galerie Texbraun rue de Seine, sont vraiment bouleversantes. La lecture a suscité l'envie de cette photo qui est une sorte de nature morte et condense aussi un récit secret. Il y a un lien entre la serviette de bain achetée à Marie Galante, les lunettes qui ne sont plus celles qu'elles devraient être, les écoutes de grand-voile et le livre. Et de plus, cela donne de la couleur à une journée qui a commencé très grise


Hontarrabia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir