mercredi 23 novembre 2011

Pendant la répétition


Voilà
le plaisir de retrouver les vieux camarades de jeu lors de ces rendez-vous stimulants que sont les lectures organisées chaque année par Heinz Schwarzinger autour du théâtre autrichien. Hier c'était au Goethe Institut "La maison du sang" excellente pièce de Händl Klaus auteur tyrolien (il parait qu'au Tyrol il est d'usage de décliner d'abord son nom puis son prénom) Les ombres des lecteurs faisaient au mur une étrange farandole.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir