mercredi 16 novembre 2011

Banc

Adagio
Voilà
Des hommes sur des bancs solitaires, j'en ai photographiés beaucoup, dans la rue souvent, dans les jardins publics parfois. De loin, réduits à l'état de silhouettes pour la plupart. Sans doute suis-je incapable d'y voir autre chose que les figures de la fatigue de l'accablement ou de l'abandon. Je crois que la première fois que j'ai entendu dire que quelqu'un avait été mis "au ban de la société", c'est cette image qui m'est venue à l'esprit, et depuis je n'ai jamais pu m'en déprendre.

1 commentaire:

  1. le désespoir est assis sur un banc... ( http://acunix.wheatonma.edu/kanderso/poetry/desespoirestassis.mp3 )
    je ne connais hélas pas l'œuvre de Franck Vernaille :o( un petit peu plus l'Escaut de Verhaeren (http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/mile_verhaeren/l_escaut.html). Belle journée à toi.
    G.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir