mardi 22 mars 2011

Patience dans l'usure

Here comes the sun king
Voilà
il se tient là et ne sait trop pourquoi un vague chagrin lui noue la gorge. Les beaux jours arrivent sans pour autant chasser cette indifférence aux événements qui le submerge depuis quelques temps, ni cette lassitude et cet accablement dont il ne peut se soulager. Il se voudrait pierre, caillou, sable ou poussière qu'importe, mais minéral cependant, taillé par l'artisan, jeté sur le chemin, poli par la marée ou dispersé au gré des vents, en tout cas épargné par la douleur et délivré de toute question. Face à la lumière il songe à tout ce qu'il lui faudrait quitter, s'il était un tant soit peu détaché des choses matérielles, à ce qu'il n'a pas su retenir, et aux endroits où de la sorte, il s'est abandonné à la douce caresse du soleil. Il cherche à retrouver cette sensation qu'il éprouvait autrefois en de semblables circonstances, sensation d'éternité et dont il peine à se souvenir, alors que chaque jour qui passe l'en rapproche un peu plus, et que la relative proximité de cette échéance à présent l'inquiète et le désole. 

1 commentaire:

  1. Très étrange cette tête posée comme une offrande. Grosse envie e shooter dedans!!!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir