mardi 16 février 2021

Okay Café


 
Voilà,
en ce moment il ne me reste plus de goût pour grand chose. Écrire m'est trop pénible. Choisir les mots, les tournures de phrases, couper les cheveux en quatre afin de tenter de préciser une pensée, un fait, lui donner une couleur particulière, je n'ai plus la patience, tout ça est bien long à venir et les idées trop rares. Hésiter pendant un certain temps, comme ce fut le cas récemment entre  "Elle tressaille soudain en étouffant un sanglot "ou bien "elle tressaille et ne parvient à retenir ses larmes", à quoi bon ? Et pourquoi fallait-il qu’elle pleure cette conne ? Pourquoi n’aurait-t-elle pas été plutôt saisie par une féroce envie de chier qui l'aurait immédiatement détournée de ce lieu qui la ramenait à ses souvenirs ? 
Mais bon je l'ai déjà évoqué, je m'impose cette discipline comme une gymnastique mentale. Cela donne ainsi à d'autres la possibilité d'exprimer leurs fantasmes de domination. Comme l'intraitable grammairien.ne ou le.la lexicologue obsessionnel.le qui plutôt que de m'envoyer un aimable message pour me signaler une erreur ou suggérer une autre formule va me bombarder de majuscules anonymes. Ça se trouve c'est quelqu'un de très bien, qui manque juste de tact. Pourquoi imaginer un vieux con grincheux et tatillon que la retraite rend maussade ? Et encore tout ça n'est pas bien grave. Il paraît qu'il existe pire ailleurs. Peut-être aurais-je d'ailleurs du apposer au début de ce message un "Trigger Warning" — que les québecois ont astucieusement traduit par le mot-valise "traumavertissement" —, car quand même, j'ai non seulement tenu un propos qui peut paraître sexiste et insultant pour quiconque éprouve de la peine, mais aussi énoncé de peu amènes jugements sur les "seniors" et les "malcomprenants".
Donc, par paresse, je traîne sur mon ordinateur, je retrouve de vieilles photos. Celle-ci date de fin Octobre 2011, prise depuis une péniche lors d'une excursion sur le canal de l'Ourcq avec ma fille. A cette époque je n'avais pas trop de problèmes d'argent. Je n'en étais pas pour autant insouciant. Mais je prenais encore d'aimables clichés de la vie parisienne. Même ça désormais ne me divertit plus. toutefois j'éprouve encore du plaisir à redécouvrir des images autrefois négligées et auxquelles finalement je trouve un certain charme.
Sinon, hier j'ai acheté du mimosa qui embaume la maison. Quoi d'autre ? j'ai aussi envie de rencontrer des inconnus. Et pourquoi pas un mécène ou un bienfaiteur. On peut rêver, non?
 

18 commentaires:

  1. I think the photo has a good atmosphere.
    Dreaming is not bad! I hope the Mimosa do you good.

    RépondreSupprimer
  2. Le mimosa est fleuri au jardin, ...je dis ça en passant...et même si je ne suis pas une inconnue.

    RépondreSupprimer
  3. Great photo. Hope the scent of the flower lifts your mood.

    RépondreSupprimer
  4. Just an OK Cafe/Restaurant? LOL, I thought they would want to be better than OK.
    Hope the mimosa flowers make you feel better about life :)

    RépondreSupprimer
  5. I was attacked once by an obsessive lexicologist. He kept throwing new word usages at me--- Gift as a verb. I hate that. He gifted me. I say it didn't belong in his lexicon. But his lexicon had a very small motor. Bon soir....

    RépondreSupprimer
  6. I am curious to see the inside of the Okay Cafe. Hope your mood has lifted and feeling better now. Thanks for your visit and comment.

    RépondreSupprimer
  7. These things happen but they don't last forever. I hope the mimosa and trolling through old photos brighten your spirits.

    It's great to see your link at 'My Corner of the World' this week!

    RépondreSupprimer
  8. Oh I know what you mean Kwarkito. My brother in law is a lexicologist, he will never let anything incorrect pass unnoticed, it drives me crazy 😀

    RépondreSupprimer
  9. ...the Okay restaurant and cafe looks OK!

    RépondreSupprimer
  10. Je me souviens de cet endroit, quand je vivais dans le 19ème, il y a bien longtemps...

    RépondreSupprimer
  11. It could be that with a name like "Okay" one might be pleasantly surprised by the excellence of the food and drink? A fine, warm photo with sunlight and water. Don't be unhappy. As they say, "keep on the sunny side, always on the sunny side, keep on the sunny side of life."

    RépondreSupprimer
  12. I nice moment in time caught in passing. Beautiful photography!
    Thank you for the nice and thoughtful comment!
    Cheers!

    RépondreSupprimer
  13. Sorry to learn you have problems. But you are not alone, I too is loosing taste so eating is not the pleasure it used to be. When it comes to misunderstanding I get the feeling people WANTS to misunderstand. Never mind. I work with the images as they rarely get misunderstood.
    I like the shot you found in your files. Seems OKAY to be sitting there taking a break :)
    Take care, I hope you are not sick. Just "fed up"

    RépondreSupprimer
  14. Fascinating photo - so different! A peaceful place to rest and catch up on the world.

    RépondreSupprimer
  15. The photo symbolises what you are feeling.

    RépondreSupprimer
  16. we all dream that every day can be filled with good, but that's not the way it goes. finding a simple pleasure, or a simple memory, can be the highlight of a hard day.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires a été activée. Les commentaires ne seront publiés qu'après approbation de l'auteur de ce blog.

Publications les plus consultėes cette année