mardi 5 novembre 2019

Le Courage des Oiseaux


Voilà,
je n'ai pas beaucoup l'occasion de portraiturer des animaux, et ce n'est pas quelque chose qui me vient spontanément à l'idée. Et puis j'habite dans une ville. Mais, il y a quelques jours, c'était la fin de l'après midi, le temps commençait à fraîchir, j'ai aperçu par la fenêtre de la cuisine, ce moineau, tout recroquevillé sur la rambarde de la coursive. Je l'ai photographié derrière la vitre pour ne pas le déranger. Sa présence m'a ému à ce moment là, sans doute parce qu'il me paraissait si vulnérable, si démuni, et si courageux. J'ai repensé à la chanson de Dominique A. (ce chanteur qui n'a pas son pareil pour me filer le bourdon), qui, chaque fois que je l'entends, me ramène dix ans en arrière et fait surgir dans ma mémoire un certain visage et quelques épisodes de ce qui fut une heureuse illusion. (shared with our world tuesday

10 commentaires:

  1. D’apparence si fragile, si confiant...Ici les moineaux sont plus que légion, mais ils semblent en danger ailleurs. J'aime les observer, souvent en bandes. S'amusent-ils?
    Ta chanson...à ne pas trop écouter.
    Un besito

    RépondreSupprimer
  2. Une image de plaisir esthétique en un coup d'œil
    attentif, peut-être une observation qui va de l'esprit de la
    de l'extérieur vers l'intérieur.
    Des câlins.

    RépondreSupprimer
  3. Il est vrai que tu nous offres rarement de tels portraits. Pour te rassurer, ici, nous avons été envahis par les moineaux cette année. A nicher sous les tuiles, certains ont délogé d'autres espèces et fait pas mal de dégâts.

    RépondreSupprimer
  4. I think it's a baby wondering what he's supposed to do now...

    RépondreSupprimer
  5. ·.
    Entrañable fotografía.
    Tu post rezuma delicadeza. La imagen resulta muy tierna.
    Un abrazo

    LMA · & · CR

    RépondreSupprimer
  6. I have many birds in my garden Kwarkito, they are brave and I love them all.

    RépondreSupprimer
  7. La nuit dernière lors d'une insomnie, je n'ai cessé de penser à ce moineau ébouriffé, à son regard énigmatique tourné vers je ne sais qui, je ne sais quoi. Et j'ai sautillé avec son image de pensée en pensée, puis me suis envolé vers d'autres oiseaux, des oiseaux de nuit. Et dans un demi-sommeil le moineau a fini par me regarder, juste une seconde et a tourné la tête vers je ne sais qui, je ne sais quoi. Je ne présentais pour lui aucun intérêt.

    RépondreSupprimer
  8. Bellísima amigo. Pura ternura.
    Un abrazo.

    RépondreSupprimer
  9. It is amazing how such a tiny and vulnerable creature can adapt to adverse conditions... within limits.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir

Publications les plus consultėes cette année