vendredi 20 septembre 2019

Près du bord



Voilà,
Ils disparaissent peu à peu ceux qui, parce qu'ils en étaient les voix les visages, ont enchanté ta jeunesse. Les refrains qu'ils chantaient, les films où ils apparaissaient, accompagnaient tes joies tes inquiétudes autant que tes espérances et tes chagrins. Ils agrémentaient ton quotidien et coloraient une époque. Tu ne soupçonnais pas leur puissance émotionnelle qui à bas bruit déjà commençait à propager son onde secrète vers ce futur incertain où tu te tiens à présent. Au fur et à mesure que disparaissent tes vieilles idoles c'est aussi quelque chose de toi qui s'arrache, pareil à un bout de chair laissant la plaie à vif. Et comme s'aiguise alors la conscience que toi aussi tu approches dangereusement du bord, tu retournes, vers les lieux que tu as toujours connus plus ou moins semblables. et où tant d'objets qui survivent depuis si longtemps à ceux qui les ont conçus ou possédés sont si harmonieusement disposés. La beauté qui s'en dégage, chaque fois retrouvée quand que tu passes dans les parages te rassure alors. Sans doute parce qu'elle te donne, une illusoire sensation de  pérennité.
 (linked with weekend reflections)

7 commentaires:

  1. Hello, it is sad to loose our idols. I agree there is beauty to find all around us. Enjoy your day, wishing you a happy weekend.

    RépondreSupprimer
  2. i like how this seemingly grotesque thing reflects back something beautiful in the mirror, as if it has a secret life 'through the looking glass'... so too do we all, n'est ce pas

    RépondreSupprimer
  3. I am already “over the edge” Kwarito. Do not worry ..,,”old” it is not a bad place to be ! (But I do remember how it felt to realize for the first time that it would happen to me too!. When we are young, we don’t really believe we will get old!

    RépondreSupprimer
  4. I think as we get older the need for idols becomes less Kwarkito, or that might just be me 😊

    RépondreSupprimer
  5. Yesterday at the climate strike rally, seeing the speakers aged 13 to maybe 25, I had a similar feeling, remembering the political rallies and protest rallies of the past. Remembering the often youthful leaders of earlier years. Remembering the slow change in society that sometimes resulted. But this is different: the policemen in attendance were just as much afraid of a horrific future as the young protestors.

    best... mae at maefood.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. Encore une fois, une photo magnifique ! This looks like an place to explore and discover interesting things.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...