mardi 22 mai 2018

Pédaler


Voilà,
j'ai pris cette photo le jour de la fête du travail sur les quais de Seine, après avoir fait un saut à la manifestation du premier mai. Cette scène a attiré mon attention. J'y voyais l'image d'une transgression, Un moment d'émancipation, certes modeste mais néanmoins notable. Là, par cette journée de printemps ensoleillée, quoique encore un peu fraîche le corps avait envie de s'exprimer, et s'autorisait à le faire. Je trouvais à la fois touchante et incongrue la vision de cette femme foulardée d'un certain âge déjà, qui pédalait avec énergie et détermination. 
J'ai repensé à l'Iran chiite ou les Mollahs continuent de faire la loi. Les jeunes femmes, en signe de résistance, s'y photographient en train d'enlever leur voile. À l'Arabie Saoudite sunnite très sourcilleuse du dogme. Faire du vélo est interdit aux femmes. 
Pour garantir son anonymat autant que pour m'éviter un possible problème, j'ai choisi plutôt que de flouter le visage de cette dame, de le remplacer par un masque. Si la photo perd ainsi de son réalisme, elle en conserve cependant son aspect documentaire.

3 commentaires:

  1. Wow---- a real story there. Wouldn't it be nice if all religions would stay on their mountain tops.

    RépondreSupprimer
  2. Surprenante ta photo; et je dirais la même chose que Bill à propos des religions. Tant d'interdictions...

    RépondreSupprimer
  3. oh this photo (and your text) is so touching...
    wishing you a happy weekend :)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir