mercredi 31 janvier 2018

Comme un léger décalage


Voilà,
tu te laisses impressionner par la lumière. Le paysage te semble alors irréel, imprécis. La sensation d'avoir déjà vécu ce moment. Tu te sens légèrement décalé. Quelque chose éclate sans bruit en toi, comme l'écho sourd d'une infime détonation. Tu ne sais si c'est ton corps ou ton imagination qui te joue des tours. Mais aussitôt tu songes qu'il ne saurait y avoir d'autre imagination que celle de ce corps. Les nuages, les arbres, cet instant qui te traverse et l'appareil que tu sors de ta poche ne sont aucunement une réponse à cette peur qui t'étreint sans raison. Tu tournes ton regard vers le ciel. Tu y vois un noyé que personne ne devine. Le vent colporte des rumeurs que toi seul entend. Frondaisons et ramures changés en monstres menaçants. Tout semble hostile, hors de portée. Tu ne rentreras pas chez toi ce soir. L'escalier y rêve de corde, tes possessions du brocanteur. Laisse toi saccager tu n'as plus rien à perdre.

11 commentaires:

  1. I like the image--- the words suggest a state of chaos that might be quieted with a bottle of Louis Jadot Macon Villages-- I haven't had that lovely inexpensive blanc for 40 years or so, but I do remember how it put so many others to shame. I will share an imaginary bottle with you.

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau, ce contraste entre le texte et l'image, cela me touche, sans doute est ce paradoxe, la beauté des angoisses, des failles, des fragilités. Bonne soirée Arnaud.

    RépondreSupprimer
  3. Oui le contraste est saisissant entre l'angoisse du texte, cette fin glaçante, et l'infinie douceur de l'image. Oooooooh. Notre besoin de consolation est impossible à rassasier n'est-ce pas.

    RépondreSupprimer
  4. it's very moody and atmospheric...very nice

    RépondreSupprimer
  5. J'adore the image Kwarkito, the picture your words create is surreal ✨

    RépondreSupprimer
  6. Ton texte commence avec la lumière de cette belle photo, puis petit à petit, il sombre. La dernière phrase "Laisse toi saccager tu n'as plus rien à perdre", quelle phrase !..

    RépondreSupprimer
  7. Very athmospheric photo, I always try to translate the words, not always sucessful -
    I visit your blog not often, but when I'm here, I like to stroll through it.
    Greetings from Germany

    RépondreSupprimer
  8. Like a painting of old masters !
    Great shot

    RépondreSupprimer
  9. A very beautiful image. Nice painterly feel to it!

    RépondreSupprimer
  10. I like the muted look of your scene. It seems like the tree is alive and about to move.
    The trees have an interesting color to them.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir