vendredi 27 mai 2016

L'Injonction


Voilà,
Celle-ci je l'ai prise en pensant à Peggy Je crois vraiment que c'est un plan qu'elle aurait pu faire si elle était passée par là. Ce qui m'a plu bien sûr c'était la flaque mais aussi cette sensation de n'être pas tout à fait dans un paysage parisien. Ce quartier de la Gare Montparnasse, de la rue Vercingetorix, du pont Pasteur, violemment réurbanisé dans les années soixante-dix et quatre-vingts, m'attire et m'intrigue, avec son aspect agressivement minéral. Je regrette que le cinéma ne l'ait pas encore honoré. La banalité de cet urbanisme brutal dans sa stricte fonctionnalité suscite à la fois inquiétude et malaise. "Circulez, il n'y a rien à voir" semble-t-il nous ordonner. Mais bon, c'est une ville, qui existe, vivante. Et je ne peux m'empêcher de songer (sans doute en raison de la visite du Président Obama à Hiroshima), à cette chanson qui dans mon enfance me terrifiait. (The weekend in black and white). 

7 commentaires:

  1. J'aime cette photo. Elle montre un genre d'endroits où le manque de quelque chose constitue justement quelque chose que l'on trouve dans toutes les (grandes) villes du monde.

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, j'aime beaucoup cette photo. Elle est parfait en N&B. J’ai toujours été fascinée par les reflets.

    RépondreSupprimer
  3. Wonderful reflections! A great photo.

    RépondreSupprimer
  4. Great cityscape with that strong reflection. Perfect in b&w.

    RépondreSupprimer
  5. I like the reflection on the puddle.

    Visiting from BLACK AND WHITE WEEKEND.
    FRANKLY MY DEAR

    RépondreSupprimer
  6. Belle endroit, bon sujet photographique!
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir