vendredi 20 mai 2016

Grosse Fatigue, encore


Voilà,
ce qui attire d'abord mon regard c'est le piercing sous la lèvre inférieure de la secrétaire médicale très brune et un peu forte qui enregistre ma prise de rendez-vous. Je remarque un tatouage dans l'échancrure de son gilet et de sa blouse, j'y devine le mot spirit. Ses ongles courts et couverts d'un verni rouge bordeaux tapotent mon nom sur le clavier. On pourrait supposer une jeunesse un peu gothique avant qu'elle ne se soit résolue à rentrer dans le rang. Il faut bien vivre n'est-ce pas. Elle porte cependant une bague de facture classique et une alliance, comme n'importe quelle petite-bourgeoise. Je me demande comment elle vit, où elle habite, ce qui la fait rêver si son travail l'intéresse. Plus tard je constate que la plupart des gens attendent sur leur siège les jambes croisées. Je lis un livre sur les couleurs que m'a offert ma cousine. J'ai du mal à me concentrer. Je voudrais que la vie me fasse une bonne surprise. Je  repense  – je ne sais pas vraiment pourquoi – à ce dimanche à Lisbonne ; cette lumière, ce dépaysement, la légèreté qui était alors la mienne. (Linked with the weekend in black and white)

10 commentaires:

  1. Une photo super bien prise ! J'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. Love this photo. It certainly appears the statue turned to watch the airplane fly past.

    RépondreSupprimer
  3. C'est bon! (I'm practicing) Perfect juxtaposition of the statue and the plane. Hope your weekend is good.

    RépondreSupprimer
  4. Love the way the sculpture seems to be watching the aeroplane! Excellent photo.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir