samedi 26 septembre 2015

La Péniche Rosa Bonheur


Voilà,
c'était en juillet dernier, un dimanche, je n'avais pas trop envie d'être à Paris. On s'était donnés rendez-vous là pour évoquer le tournage de la rentrée qui se ferait avec des moyens de fortune bien sûr. Tout cela me paraissait loin, improbable. Depuis quelque temps déjà, je vis au jour le jour, comme en sursis. Je n'arrive plus à me projeter dans le futur. C'est là que je me suis dis qu'il fallait que j'aille vraiment ailleurs sinon je deviendrais vraiment dingue. J'ai pris un avion dans un état de panique sans pareil pour me dépayser. Mais on voyage toujours avec soi. Des semaines on passé depuis cette photo des bords de Seine. Le projet a bel et bien été réalisé. J'ai traversé toute cette histoire en somnambule comme si au fond tout cela ne me concernait pas. Je leur ai laissé me prendre ce qu'ils voulaient. Je promenais le costume, la silhouette, puisque cela semblait leur faire plaisir. Après tout ne s'agissait-il pas de donner forme à une absence ? (The week-end in black and white

2 commentaires: