jeudi 10 septembre 2015

Du sale du brut et du sauvage


Voilà,
ces deux derniers mois ont été occupés à différentes tentatives formelles qui pour la plupart n'ont pas été mises en ligne. Des esquisses et des ébauches pour me désennuyer du réel, pour fuir ses représentations en les transformant, comme je l'ai, à chaque fois avec des moyens différents, souvent fait en utilisant les outils de l'époque, xérographies et cibachromes par exemple dans les années 80, puis ensuite infographie. Je cherche une autres façon de produire des images digitales. Plus brute, plus sauvage plus irrationnelle. Une nécessité ces temps-ci. Je supporte de moins en moins ce qui est normé, ce qui s'attache à la règle, ce qui relève de la loi. Le "bon goût" m'ennuie. Bien sûr, souvent j'aimerais révéler des images plus harmonieuses plus belles plus paisibles. Vivrais-je en pleine nature, sans doute alors me tournerais-je vers les fleurs les sous-bois et les paysages, comme je l'ai fait lors de mon bref passage à Madère, ou comme hier avec la photo du cottage. Mais je vis en France, un pays qui peu à peu se replie sur lui-même, se rétrécit, où des politiciens jeunes fustigent l'art contemporain et plus généralement la culture vivante, un pays où l'on inscrit des graffiti racistes et antisémites sur une sculpture d'Anish Kapoor, où la Ministre de la Culture est aussi inculte que notre président, et l'affirme sans complexe, où la pensée petite-bourgeoise, conservatrice, réactionnaire revient en force répandant les pensées les plus nauséabondes dans l'espace public. Voilà aussi pourquoi j'élabore ces images : pour canaliser la colère et parce que la concentration nécessaire m'évite de céder à la mélancolie et aux larmes. D'autre part si j'affirme ostensiblement le traficotage auquel je me livre, il n'a cependant rien à voir avec la pernicieuse et hypocrite manipulation des images si souvent opérée par les médias sous couvert d'information. 

3 commentaires:

  1. Comparto totalmente sus inquietudes, hay que dar un paso
    más allá y buscar otras opciones de representación o por lo
    menos intentarlo, buscar una forma de expresión más creativa.
    Veo en su blog una buenísima línea creativa, que por otro lado
    siempre lo a tenido.
    Enhorabuena por esa búsqueda.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
  2. It isn't just France, you know. I like the image.

    RépondreSupprimer
  3. Inquiétant, très. ET un peu partout, ce qui aggrave le grave.
    J'aime beaucoup tes dernières "manipulations" de photos: celle-ci, celle del señor 3 ojos (tú).
    Ta colère, ainsi canalisée (un peu?), t'offre une voie créatrice bienvenue.
    Un beso

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir