mercredi 6 août 2014

Azzurro...


Voilà
entre mer et azur dériver paisible et indolent sur un matelas pneumatique se laisser légèrement secouer et bercer par le doux clapotis des vagues goûter la saveur d'une parcelle d'éternité dans la splendeur de l'été méditerranéen ne plus penser à rien oublier le monde s'oublier soi-même ...

3 commentaires: