lundi 9 mai 2011

Marché aux fleurs


Voilà
marcher solitaire dans la nuit tiède. Ne croiser que de rares promeneurs. Une fois encore passer la Seine, en se disant que vraiment cette ville est très belle, et le fleuve vu du pont au double, calme et rassurant. Puis traverser l'Ile de la Cité rejoindre le marché aux fleurs. Il y a des lieux comme ça, qui semblent n'avoir jamais changé, et conservent une inexplicable magie. Ce cadre, pourtant peu spectaculaire, je pourrais le prendre à différents moments du jour, sous différentes lumières. Dans cet endroit désert à cette heure, il y a l'invisible trace de tous mes passages. Oui, je suis dans cette image. Définitivement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La modération des commentaires a été activée. Les commentaires ne seront publiés qu'après approbation de l'auteur de ce blog.

Publications les plus consultėes cette année