vendredi 27 mai 2011

Embarras


Voilà
son embarras devant la femme saoule qui, ne tarissait pas d'éloges sur ce qu'il avait été autrefois, parlant trop fort dans ce lieu public, d'où il aurait voulu s'effacer disparaître s'évanouir pour devenir l'un des fantômes de ce temps qu'elle évoquait avec une indécente nostalgie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir