mercredi 16 avril 2014

Dix-septième parallèle

Love song (Madonna & Prince)
Voilà
j'avais chopé une insolation en restant tout l'après-midi vautré sur une gigantesque chambre à air de camion non loin de ce ponton où l'on passait en boucle "Like a prayer" l'album de Madonna. Quelques jours auparavant, en rêve, j'avais aperçu porté par les flots, le corps d'un petit singe vêtu d'un costume marin qui était venu s'échouer sur le rivage. Comme il bougeait encore un petit peu, je m'étais précipité pour le ranimer, et après l'avoir sauvé j'avais envisagé de le ramener avec moi en Europe afin de l'adopter. Oui oui... j'avais une vie intérieure à l'époque, et l'altruisme ne me faisait pas défaut. Mais depuis ce  jour je crains le Soleil. Pourtant ce soir là je suis resté longtemps à le regarder se coucher, presque en extase devant le spectacle de la lumière et des nuages perpétuellement changeants qui dressaient des châteaux dans le ciel.

3 commentaires:

  1. Soleil de vie, soleil de mort, soleil de rêves loufoques...
    Superbe ta photo, n'aimer l'astre qu'à son lever ou coucher.
    Bon week-end Kwarkito

    RépondreSupprimer
  2. le soleil faut en profiter en restant à l'abri ! ce coucher de soleil
    une merveille et tes mots pour le dire aussi...
    happy Pâques

    RépondreSupprimer
  3. Une photo où le temps passe sans passer, et un moment si unique, tant de choses, de Madonna au singe et aux nuages.
    Et... la suite de l'histoire du singe ?

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir