mercredi 5 août 2020

Sursitaires


Voilà
donc la planète brûle, la pandémie s’étend
on s'interroge sur l’heure de la marée
Masqués on joue à cache-cache avec la peur
essayant de ne pas trop songer au lendemain
puisque tant de signes désormais nous rappellent notre condition de sursitaires

6 commentaires:

  1. And if the heat or the covid don't get you, chose garden lounges have been know to swallow people.

    RépondreSupprimer
  2. Alors vivons. J'aime bien ta photo, parce qu'elle me fait sourire en lisant ton texte. Nette, lucide, impécable.
    Un abrazo Arnaud.
    Lidia

    RépondreSupprimer
  3. La lucidité ne fait pas bon ménage avec le bonheur de vivre en ce moment.
    Moi aussi j'aime ta photo, on s'installe?
    Un besito

    RépondreSupprimer
  4. i like the photo paired with the thoughts we are all thinking, and fearing... wishing you a good weekend my friend

    RépondreSupprimer
  5. An image that evokes many emotions Kwarkito, in the meantime enjoy the summer as best as you can in the present climate 💜

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir

Publications les plus consultėes cette année