mercredi 14 avril 2010

L'Autre


Voilà
impossible désormais m'a-t-on dit de trouver l'Autre. Ce n'est pas une découverte de divan, ni un brusque accès de mélancolie, Ce bouquet de verveine acidulée et aromatique, qui évoquait la citronnelle, subtilement mêlé à des odeurs de poivre noir, de cardamome, de carvi, de cumin et de noix de muscade et où le santal, le patchouli venaient adoucir le piquant de ces épices, n'existe plus, paraît il. Pour moi, ce sont des noels et des hivers de jeunesse qui disparaissent comme les vieilles tôles peintes, et les jeux d'autrefois... Avec quel bonheur j'avais, il y a quelque temps, retrouvé l'émoi suscité par  ce subtil mélange. Je me souviens m'être dit alors que tous les bonheurs passés n'avaient de sens que parce qu'à cet instant là j'étais dans les bras de celle qui me l'avait offert....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir