mardi 19 septembre 2017

Un très mauvais rêve


Voilà, 
Je n'étais déjà plus tout à fait là. Mon corps gisait sur le chariot que poussait une jeune paysanne et je le contemplais de haut. Indifférent, je le laissais s'éloigner, s'enfoncer dans un couloir qui ressemblait aussi à une allée arborée. Peut-être au bout y trouverai-je une lumière une clarté un relief singulier qui donneraient une forme à ma délivrance, c'est du moins ce dont je voulais me persuader, sans pouvoir cependant me défaire d'une légère réticence, d'un doute à la fois vague et sournois. Il y avait encore des mots dans cet état résiduel où je me tenais ; des vers de Supervielle flottaient dans ce songe incertain : "Viens, sommeil, aide-moi / Tu saisiras pour moi / Ce que je n'ai pu prendre". Mais je craignais cependant la nature de ce sommeil. Il pourrait aussi bien ressembler à ces mares d'eau croupie et vaseuse qui semblent indéfiniment stagner. Quelque chose, un désir intense d'écouter encore une fois Otore No Nagane ni Sote, par l'orchestre de Koto de l'Ikuta School me dissuada soudain de m'attarder sur le chariot. L'idée que j'étais en train de me quitter m'était insupportable. Je me réveillai comme un qui vient de boire la tasse, le masque sur le visage n'avait pas bougé. La machine à côté du lit affichait un nombre élevé d'événements.

6 commentaires:

  1. Much to see here---- again I think it would be easier to learn French than to figure out Google's translation. Ah, no matter. I think I got the drift. I wonder what she is doing...

    RépondreSupprimer
  2. ces rêves là collent à la peau bien après le réveil !
    j'espère que Morphée t'offrira un joli rêve cette nuit

    RépondreSupprimer
  3. Un texte relatant une expérience aussi éprouvante que l'image en donnant un aperçu. Du grand art.

    RépondreSupprimer
  4. Dreams like this can come from somewhere out of the blue Kwarkito, most of the time it would be better to remember nothing rather than just a little ☺

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir