jeudi 21 septembre 2017

Future Forward (ou "comment le capital nous prend pour des cons")


Voilà,
il ne lui reste plus que les mots croisés les listes et les bagages de toute une vie. Les mots croisés sont des énigmes qu'elle a toujours aimé résoudre, et puis là ça lui permet d'oublier ce qui se passe. Elle montre sa misère, elle l'exhibe, et ce n'est pas dans sa nature, mais comment faire autrement pour se tenir loin de la honte. Lutins en sept lettres... Du levant au couchant... Soleil pharaonique en deux lettres... facile celui-là... fut mise à table... Argon pour le chimiste oui ça aussi bien sûr c'est simple "ar".. et grille après grille le monde extérieur s'efface dans le souvenir d'autres grilles...

(...)

Après c'est intéressant de savoir de quoi sont chargés les mots." Future forward" ça veut dire, le futur en attaquant, le futur en allant de l'avant. Il est sûr que notre petite dame n'a pas un grand ni joyeux futur devant elle. Mais dans le monde de la finance, Future et Forward, ont une tout autre signification : ils désignent des contrats de natures différentes, des produits, à  l’origine, créés pour se couvrir face à un risque de marché : risque de change, risque de taux d’intérêt, risque de variation de prix sur les matières premières, risque boursier. Les Forwards et les Futures sont également des produits utilisés pour spéculer. Ils permettent tous les deux d’acheter/vendre un actif à une date et à un prix prédéterminé. 
Toutefois, chaque contrat a ses spécificités. 
Les contrats Forwards sont des contrats de gré à gré entre deux entités. Il n’y a pas d’intermédiaire financiers entre les 2, le contrat est négocié directement. Les deux parties sont obligées d’aller au terme du contrat et de respecter leurs engagements. Ce type de contrat est essentiellement utilisé par les entreprises cherchant à se protéger d’un risque de marché. C’est le cas des entreprises ayant un accès à l’international. Prenons l’exemple d’une entreprise qui importe des matières premières pour son activité en France. Les matières premières sont côtées en Dollars (et l’entreprise devra donc payer en Dollar) et leur coût est donc directement lié au taux de change de l’EUR/USD. 
Admettons que l’entreprise anticipe une commande de matières premières dans 3 mois. Elle a alors deux choix possibles :
- Soit changer ses Euros en Dollars dans 3 mois sur ce qui s'appelle le marché spot (au comptant). Dans ce cas, l’entreprise fait face à un risque de change. Si l’Euro se déprécie face au Dollar sur le marché des changes (Forex pour foreign exchanges), les matières premières lui coûteront plus chères à importer. A l’inverse, si l’Euro s’apprécie face au Dollar, le coût des matières premières sera moins élevé.
- Soit changer ses Euros en Dollars dans 3 mois à un prix fixé à l’avance, pour un montant prédéfini en utilisant un contrat Forward. L’entreprise est alors couverte contre le risque de change sur l’EUR/USD. Le contrat Forward facilite la gestion de la trésorerie de l’entreprise. Elle sait par avance combien elle va débourser pour acquérir les matières premières. Les contrats Forwards offrent l’avantage d’être très flexibles. Les deux parties peuvent s’entendre sur un montant souhaité, sur la date le leur choix et il y a une négociation sur le prix. Les Forwards permettent donc de répondre avec exactitude aux besoins de l’entreprise. De plus, leur coût est réduit du fait qu’aucune commission n’est prise par un intermédiaire financier (comme c’est le cas sur les marchés organisés). En contrepartie, il y a un risque de défaut d’une des deux parties. En effet, les contrats Forwards ne sont pas garantis par une chambre de compensation. Mieux vaut faire un contrat avec un acteur solide financièrement surtout qu’il est impossible de sortir de l’opération avant l’échéance du Forward

Les contrats Futures sont des contrats passés sur les marchés organisés. Les contrats sont standardisés (échéance et montant fixes) et les acheteurs et vendeurs gardent l’anonymat. Contrairement aux contrats Forwards, des appels de marge sont réalisés quotidiennement par une chambre de compensation pendant toute la durée du contrat. Ces appels de marge sont fonction de l’évolution du spot (cours au comptant) par rapport au prix fixé sur le contrat Futures. Chaque jour, les gains/pertes sont donc encaissés/décaissés. Le risque de défaut de l’une des deux parties est donc quasi nul. A partir du moment où une partie ne peut pas répondre à un appel de marge, sa position est automatiquement coupée et le contrat rompu. 
Il faut savoir que sur les Futures, le contrat peut être rompu à tout moment par l’une des deux parties. Ce sont des produits financiers très liquides pour la plupart et il est donc possible d’acheter ou vendre à tout moment du contrat. La majorité des transactions sur les Futures sont à des fins spéculatives. Les futures vont très rarement jusqu’à l’échéance et la livraison du contrat n’arrive donc quasiment jamais. Les banques et les hedge funds utilisent essentiellement ce type de contrat sur les marchés financiers. Les Futures sont peu accessibles pour les particuliers du fait de la taille des contrats (Un contrat sur le DAX est par exemple compris entre 250 000 et 300 000€). Le courtier (broker) leader sur les Futures est Interactive brokers. Voilà, ce sont eux les trous-du-cul qui mènent le monde à sa ruine, eux ces mecs qu'il faudrait pendre par les couilles pour tous les ravages dont ils sont responsables. Ce sont en gros les connards qui nous baisent sans qu'on en tire aucun plaisir. 
Les futures ont des échéances fixes. Sur les indices par exemple, ces échéances sont Mars, Juin, Septembre, Décembre. L’arrivé à échéance de ces contrats est souvent annoncée comme un risque de forte hausse de la volatilité pendant la journée de clôture des contrats "futures" aussi appelée journées des 3 et 4 sorcières.
Notre petite dame, jetée à la rue, avec toute une vie qui tient dans ses sacs, elle n'a plus sa place dans ce monde, elle n'existe même pas pour tous ces spéculateurs. D'une certaine façon ceux qui vont acheter une paire de Nike non plus. Et ils ne se rendront même pas compte en enfilant leurs pompes le matin, que le Neolibéralisme s'offre aux yeux de tous une private joke à leurs dépens et se fout bien de leurs gueules en leur donnant l'illusion qu'il s'occupe de leurs pied. Par contre il est évident que le petit Pharaon, ancien banquier qui gouverne ce pays, connaît quant à lui parfaitement toutes les ficelles que je viens de décrire. Il vient de ce monde, il en est le valet. Derrière les mots et derrière cette affiche, il y a un message clair pour lui et ses semblables : "pendant qu'on vous fait acheter des pompes, on continue à vous faire marcher, car vous qui êtes bêtes comme vos pieds"  (Linked with the weekend in black and white)

14 commentaires:

  1. You captured an ironic image here Kwarkito.. the lady may not have much, but she has a more honest life, and her crossword!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai, c'est une photo ironique. Quel contraste entre le panneau publicitaire et cette femme sans ressources (ou si peu). Photo puissante dans le message qu'elle délivre... Je n'ai pas eu le courage de lire les explications sur les divers types de contrats, c'est déprimant je trouve...

    RépondreSupprimer
  3. Not so much depressing as darkly realistic. I can't comment on your recent election except to say that his main competition reminded too much of our idiot orange clown. Nonetheless, your image speaks volumes, mon ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. for our election we had no choice but between several varieties of cholera and the plague. Cholera can spread quite quietly today.

      Supprimer
  4. Il y a un sac de l'enseigne G20 : quelle ironie (involontaire) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en effet, je ne l'avais même pas remarqué.

      Supprimer
  5. "ce sont eux les trous-du-cul qui mènent le monde à sa ruine" et à toute vitesse en plus. Sans état d'âme.
    Viendra-t-il l’improbable jour où tu aurais la joie de photographier un financier dans la rue et cette dame confortablement installée dans un bon fauteuil avec ses mots croisés?

    RépondreSupprimer
  6. A very telling image! Excellent photography.

    RépondreSupprimer
  7. A speaking photo - two worlds, which could not be more different -
    Sigh!
    (we do not really have a choice, even not in Germany and nowhere)

    RépondreSupprimer
  8. Good juxtaposition.

    Visiting from BLACK AND WHITE WEEKEND.

    FRANKLY MY DEAR

    RépondreSupprimer
  9. now this is a capture of the day! very powerful.

    RépondreSupprimer
  10. A picture is worth a thousand words.
    Best regards!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir