mercredi 30 août 2017

Les Angoisses


Voilà,
chaque nuit, Stanislas Montils est dévoré par ses angoisses. Autrefois il se réfugiait dans le travail qu'il emportait chez lui. Un travail idiot d'ailleurs. Bilans comptables, feuilles de paie etc... Désormais cela même lui est devenu impossible. La fatigue l'aspire. Dans la cendre ardente de ses insomnies grésillent des rêves fauves. Il cherche son corps de femme dans les lambeaux d'un sommeil déchiré, il voudrait devenir Ida Lupino dans "Road House", Eiko Matsuda dans "L'Empire des sens" ou Audrey Hepburn dans "Breakfast at Tiffany's". Désormais il redoute les mois qui viennent. Il s'est fait licencier sans indemnités de son travail pour faute grave parce qu'un jour au lieu de lui envoyer un lien professionnel, il a, malencontreusement expédié à son responsable qui l'a très mal pris l'adresse d'un site porno qu'il avait coutume de consulter. "Vous qui êtes comptable vous devez savoir qu'il y a des erreurs qui se payent cash". Il était très content de sa trouvaille le gros con. Et il a ajouté "mais je vous remercie, le spectacle de ce transsexuel fermement busté s'ébattant avec un jeune latino très membré m'a ouvert des horizons insoupçonnés sur la complexité des rapports humains". 

3 commentaires:

  1. For some reason I see this as a "little" movie-- the best kind.

    RépondreSupprimer
  2. Stanislas has as much trouble getting to sleep as I do Kwarkito, but he has many more problems than I ☺

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir