mercredi 1 octobre 2014

Dormir pour oublier (16)

Voilà,
il y a juste ce petit détail, ce mot inscrit tout en haut de l'image et ce gisant en dessous camouflé enfoui dans son duvet, enfoncé dans le sommeil qui est comme une répétition générale de la mort. "Les clés du temps, du corps de l'espace de l'altérité, tout ce qui fait qu'un homme tient debout, ces clés ont été perdues, si jamais elles ont été possédées" (Xavier Emmanuelli)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir