samedi 28 juin 2014

Notre affaire est de passer


Voilà,
quelque chose se brouille dans la mémoire se déforme se distord c'était alors un paysage familier le café "Le village" est encore là et "le bar des pipos" aussi mais le chinois où j'ai pour la première fois mangé des pâtisseries au glutamate a disparu la forme des voitures a changé je suis là je suis moi aussi encore là j'arpentais ces rues le soir dans mon lit j'écoutais cette cassette dont j'ai depuis reconstitué la playlist et il y avait "When?" ce morceau terriblement angoissant de Jimmy Castor Bunch des visions me venaient de ces imprécations nocturnes et j'imaginais que je serai un autre homme que celui que je suis devenu accablé de fatigue mais à présent le monde s'efface doucement pas simplement celui que j'ai connu mais celui dans lequel je vais encore au gré du hasard oui il disparaît peu à peu sans doute parce que je ne le comprends plus que je n'ai plus envie de faire l'effort de le comprendre oui il s'effrite se disloque pareil à cette idée de l'Europe qui était alors dans l'air et moi aussi je disparais m'efface doucement de ce monde gouverné par des somnambules qui nous mènent au désastre ou bien est-ce le monde qui m'efface car il n'y a guère plus de place pour les gens de mon espèce bof ce n'est pas si grave après tout seules importent les sensations éprouvées les émotions ressenties je parle des bonnes évidemment je pourrais me dire comme Machado "Il n'y a pas de chemin, rien que des sillages sur la mer. Tout passe tout demeure, et notre affaire est de passer, de passer en traçant, des chemins sur la mer" ouais mais vu d'ici putain quand même la marée est bien basse 

3 commentaires:

  1. La réponse à votre question ne s'affiche pas sur ma page alors je viens chez vous.
    Je ne connais pas Luc Bernard. J'ai toutefois ajouté un lien que j'avais oublié de mettre et vous y trouverez quelques informations sur lui.
    Bonne continuation à vous

    RépondreSupprimer
  2. kwarkito ? lovely semaine à marée haute !

    RépondreSupprimer
  3. Muy atractivas estas fotografías, me parecen estupendas.
    Buen trabajo!!!

    Un saludo, Ángel

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir