samedi 25 juin 2011

Nescao

Une chanson mélancolique de ce temps-là
Voilà
quand j'étais enfant, je croyais que la femme sur la boîte de Nescao était ma mère. J'adorais cette boîte, cette simple image m'évoquait un monde paisible auquel je n'avais pas accès. Un monde sans attentats, sans embuscades, sans sourires kabyles, sans fellagahs, sans routes coupées,  sans prises d'armes, sans sonnerie aux morts. J'habitais aux confins de la steppe et non loin du désert, j'avais la nostalgie de pays que je ne connaissais pas, et déjà du goût pour les chansons mélancoliques...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir