dimanche 11 juillet 2010

L'école


Voilà
le hasard des rencontres.... quelqu'un que je ne connaissais pas, mais dont la présence a éclairé tout un après-midi, prononce le nom de ce village... Et aussitôt me reviennent ces années lointaines, où l'avenir s'ouvrait comme une promesse. J'avais alors l'âge de ma fille. Le premier été passé là-bas, sachant que j'allais vivre toute l'année au bord de la mer fut riche en sensations.... Je découvrais un paysage, des cousins une grand-mère fantasque un oncle et une tante qui venaient nous rendre visite depuis Bordeaux... la vie tout à coup semblait si facile si légère si différente de ce qu'elle avait pu être auparavant... C’est mon école. Je n’y ai passé qu’un an mais quelle belle année. J’ai été terriblement heureux là-bas. J’ai eu la chance de rencontrer Madame Ferris qui fut mon institutrice. Je l’aimais beaucoup. La cour de récréation était constituée de sable recouvert d’aiguilles de pins. C’était l’époque ou Henri Salvador chantait  « zorro est arrivé ». Je connaissais cette chanson par cœur. Cette année là Winston Churchill est mort, j’ai dépensé mon premier argent de poche. En face de l’école il y avait une chapelle en planche de pins à moitié écroulée. C’est cette année là aussi que l’église de Biscarrosse plage a été inaugurée et même si les soirs de novembre quand le ciel est bas et gris incitaient parfois à la mélancolie, c'était un émerveillement de grandir près de l'océan, au milieu des pins, au sein d'une population accueillante. Tout était paisible, harmonieux. Les gens étaient chaleureux, amicaux...  

1 commentaire:

  1. i very much like your story....there is something very wistful in your words

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir